Mathis Perrigault

ilias-18-01-2017_0232

Vous le connaissez tous ou du moins vous connaissez sa passion pour les vélos… Il s’agit de Mathis PERRIGAULT, surnommé « la Bicyclette »! Co-président d’Eur’hope il va nous en dire un peu plus sur lui et cette association !

 

Présentation rapide de Mathis :

21 ans –  Breton, il est investi, curieux et aime relever les challenges ! A l’image d’un castor, il aime créer, construire des projets.

 

L’origine de la création de l’association :

Participant à la célèbre course de solex en mai dernier, Mathis aime ce genre d’évènement liant mécanique et challenge. Europe raid est donc l’opportunité, pour lui, de relever de nouveaux défis en y ajoutant le côté culturel et humanitaire de ce projet !

Mais bon c’est bien d’y songer  mais pour monter une association il faut être plusieurs. C’est donc auprès de Corentin, coéquipier de solex mais également ami,  ayant les mêmes envies et ambitions que l’idée est devenue réelle.  Les deux co-présidents ont en effet décidé de créer l’association au sein de l’école pour que d’autres élèves puissent les rejoindre dans leur aventure.  Et cela est réussi car il y aura 2 équipages à partir en août prochain !

 

Le rôle de co-président ça consiste en quoi exactement ?

« Et bien, c’est pas mal de responsabilités mais également pas mal de libertés. C’est de multiples tâches quotidiennes à gérer, des réunions entre membres du bureau mais surtout c’est l’occasion de donner son avis, d’orienter les décisions prises. Cela me donne l’envie de créer mon entreprise car je me sens davantage impliqué. C’est aussi favoriser la bonne ambiance tout en sachant être ferme quand il le faut. La bonne humeur est essentielle pour moi d’autant plus que nous allons passer 3 semaines ensemble ! »

 

L’IGR soutien Europe raid mais y gagne aussi n’est ce pas ?

« En effet, L’IGR-IAE est connue pour ses associations et cette création ne passe pas inaperçue, que ce soit auprès des étudiants souhaitant réaliser des raids humanitaires comme auprès des professionnels. Car, tout comme Les 4L Solidaires, Europ’raid démarche des entreprises afin de financer leur projet. Les entreprises, tout comme l’école verront leurs logos floqués sur les flancs de la 205 ! Et ces derniers seront visibles à travers 14 pays : un vrai coup de communication ! »

 

Rebondissons sur cette histoire de financement ! Combien vous faut-il et comment agissez-vous ?

« Et bien l’organisation d’Europ’raid prévoit un budget de 5000€ par véhicule, soit 10 000€ pour nous : somme non négligeable. Pour cela on réalise diverses opérations ; par exemble «La Bourse aux vélos » : on retape de vieux vélos que l’on revend. Mais à côté, on vend également des brioches,  on fait les papiers cadeaux à Décathlon avec nos amis de « Move and share ». On a également un partenariat avec Véolia pour recycler le papier. On souhaite aussi mettre une cagnotte en ligne, on démarchage des sponsors sans oublier les pauses gourmandes et les soirées au sein de l’IGR »

 

A quelques mois du départ, Mathis raconte nous comment tu imagines vivre ce raid de 3 semaines ?

« Au cours de ces 3 semaines,  je compte visiter les villes étapes et m’enrichir des différentes cultures. Bien évidemment, je souhaite partager ma bonne humeur avec les participants et les locaux. « 

 

As-tu des craintes ?

« Ma plus grande crainte actuelle est en terme budgétaire, bien que nous avancions bien dans la récolte de fonds j’espère que nous parviendrons à atteindre nos objectifs. Concernant le raid, le pire scénario pour moi serait l’abandon dû à un problème mécanique nous obligeant à  renoncer à la course, mais je reste confiant  et optimiste car nous sommes au taquet pour la préparation des véhicules ! »

 

Et l’an pro… Que devient l’asso ? Que deviens-tu ?

« L’asso ? Eh bien, j’espère qu’elle perdurera que les licences seront motivés pour la reprendre ! Et quant à moi, j’espère faire une année de césure pour enrichir ma culture. »